Achat

premier achat

achat

L’un des moyens les plus simples de débuter dans l’arboriculture hors-sol est d’acheter un arbre en pépinière ou un pré-bonsaï dans un magasin spécialisé. C’est une très bonne manière de commencer et de se sensibiliser avec les bases d’entretien d’un arbre. Une fois ces bases acquises il sera facile d’apprendre à former soi-même un arbre depuis un semis.

De nombreux magasins spécialisés dans le bonsaï vendent des arbres en pot à un prix souvent plus élevé que les magasins de jardinerie et autres supermarchés, mais la qualité de ces arbres sera aussi souvent meilleure. Les plants de pépinières sont un bon compromis mais ils devront être impérativement rempotés dans un substrat moins rétenteur et plus drainant.

Quelques conseils pour bien choisir son arbre:

  • Choisir son arbre de visu. Eviter d’acheter en ligne à moins de bien se renseigner en amont sur le professionnalisme du vendeur;
  • Acquérir un arbre en bonne santé: le feuillage doit être dense, bien vert (plutôt vif ou foncé que pâle), ne pas montrer de signe de maladie cryptogamique, ni avoir de parasites (inspecter les feuilles recto et verso), l’écorce doit être saine sans décollement ni marque de pourrissement;
  • Se renseigner sur l’espèce avant d’acheter un arbre. Ne pas commencer avec des espèces d’arbres jugées comme difficiles à entretenir;
  • S’assurer que le pot n’est pas endommagé et que l’arbre ne bouge pas dans le pot, sous risque que les racines soient abîmées;
  • Ne pas tenir compte de l’âge annoncé, ce n’est ni un gage de qualité, ni de vigueur. La seule chose importante est de savoir depuis combien de temps il est cultivé en pot (un arbre qui vient de passer 5 ans en pleine terre sera plus vigoureux qu’un arbre de 20 ans dans le même pot à bonsaï depuis le semis et un arbre en pot cultivé par un professionnel du bonsaï sera en meilleur forme qu’un plant de pépinière du même âge);
  • Préférer le printemps ou la fin de l’hiver pour un achat, afin de pouvoir rempoter dans un substrat plus adapté si besoin;
  • Et bien entendu: favoriser un arbre autochtone à un exotique!

-Sy.Lo.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *