Catégories de végétaux

premier achat, taxonomie

Toutes les plantes ne sont pas des bonsaïs et beaucoup d’entre elles ne pourront jamais l’être. Pourtant si on s’en tient au sens strict et littéral du mot « bonsaï » (“Bon” est une coupe plate et “Sai” une plante cultivée qui est plantée), n’importe quel type de plante mise dans un pot pourrait être un bonsaï.

Mais la réalité est toute autre et la discipline du bonsaï est une branche de l’arboriculture hors-sol dont le but final est esthétique. Il faut donc nécessairement que la plante cultivée soit une plante ligneuse, c’est à dire un arbre/un arbuste/un arbrisseau, et que certaines techniques de mise en forme soient utilisées. Beaucoup de revendeurs abusent du mot bonsaï pour son coté exotique et vendre à prix d’or des plantes qui sont en fait de simples plants de pépinière qui n’ont reçu aucun soin et qui sont mis dans un pot à bonsaï de piètre qualité…

On va retenir les quatre catégories suivantes, proposées par arTree Bonsaï, pour savoir à quelle type de végétal nous avons à faire: lire la suite

Culture des pins à deux aiguilles

culture, espèces, Hans Van Meer, traduction d'articles étrangers

[Article écrit par Hans Van Meer et publié en 2007 sur son blog et sur ofbonsaimagasine. Révisé en 2010 et 2016, et des précisions ont été apportées pour cette traduction. Traduit et publié avec son aimable autorisation.]

Cet article concerne la culture des Pinus sylvestris et mugo, mais les techniques décrites ici peuvent être utilisées, avec quelques ajustements,  sur les Pinus nigra, uncinata, ou ponderosa.

Quelques précisions sur le climat
Tout d’abord, et avant d’aller plus loin: Je sais que ce que j’explique dans cet article fonctionne car c’est ce que je pratique avec succès sur mes propres pins. Mais tout le monde ne vit pas dans la même région que moi (zone USDA 9a), et le climat et les saisons diffèrent beaucoup dans le monde. Cependant, je pense que les techniques restent plus ou moins les mêmes, et qu’il vous suffit de les ajuster à votre propre climat! La meilleure chose à faire est de vous renseigner dans un club, ou auprès d’un bonsaïka compétent qui vit dans votre région, sur les phases de croissance et les conditions météorologiques locales.

J’ai essayé de rester aussi simple que possible, de sorte que tout le monde soit en mesure de comprendre facilement et d’appliquer sans aucun problème les pratiques que je décris ici sur ses propres arbres. Toutes les techniques que je décris ici doivent être faites chaque année (sauf sur un jeune arbre qui a besoin de grandir). Il existe de nombreuses façons d’équilibrer la vigueur d’un pin, de réduire les aiguilles, etc. Je pense que ce que je décris dans cet article est un bon point de départ pour tout novice.

lire la suite

Le glucose, carburant végétal ou placebo?

articles francophones, culture

La photosynthèse est au cœur de la vie végétale et permet la fixation du carbone, la régénération des molécules énergétiques, et la synthèse d’hydrates de carbones qui sont une ressource essentielle au développement de la plante. Les hydrocarbonates forment un grand groupe de glucides et les molécules qui sont produites par la photosynthèse sont une forme brute d’isomères (C6H12O6), comme le glucose et le fructose, qui vont quitter les zones photosynthétiques principalement sous deux formes compliquées : le saccharose (C12H22O11) qui va circuler dans la sève élaborée, et l’amidon  (C6H10O5)n qui sera emmagasiné dans les cellules.  Divers procédés vont ensuite déstructurer ces molécules génériques pour synthétiser des éléments spécifiques : protéines, lipides, cellulose, polyols, etc…

Il est donc normal de se poser la question de savoir s’il est utile et possible d’apporter des glucides de façon exogène, et surtout du saccharose, à une plante.

glucose bonsaï

lire la suite

Stress thermiques en culture hors sol

articles francophones, phytobiologie

Les arbres ont un rythme de croissance adapté aux conditions climatiques dans lesquelles ils évoluent. Mais nous le savons tous, le contexte environnemental n’est plus aussi stable depuis la révolution industrielle. Le réchauffement climatique vient bouleverser les rythmes naturels (germination, débourrement, feuillaison, floraison, dormance, …), les variations de température qui en résultent peuvent être très rapides par rapport aux possibilités d’adaptation d’un arbre et les températures extrêmes atteintes sont sans cesse repoussées. A l’échelle d’un siècle, les aires de répartitions bio-géographiques vont évoluer trop rapidement pour que toutes les espèces puissent s’adapter et certaines vont disparaître du territoire alors que d’autres vont migrer. Mais à l’échelle d’une saison, ces fluctuations anormales causent un stress thermique au niveau du feuillage et des racines et nous allons voir les réactions d’acclimatation d’un arbre face à ces chocs.

réchauffement climatique

lire la suite

9 choses à savoir sur la taille d’été des chandelles

Eric Schrader, Esthétique, traduction d'articles étrangers

[Traduction d’un article d’Éric Schrader, publié sur son blog en 2016. Traduit et diffusé avec son aimable autorisation.]

méthode des chicots

[Cet article aborde les principes de la taille des chandelles de fin du printemps sur le pin noir (pinus thumbergii), mais cette technique est utilisable sur tous les pins polycycliques – pinus halepensis, pinus pinaster – et sur les pins monocycliques forts – pinus sylvestris, pinus uncinata…]

lire la suite