Autogreffe

Esthétique, greffe

-Greffe de branches-

Il arrive parfois que l’arbre ne bourgeonne pas à l’endroit précis où l’on souhaite l’apparition d’une branche. Il est alors possible de greffer directement une branche à cet endroit. Les méthodes utilisées dans ce cas sont la greffe par approche ou par insertion, avec une particularité importante par rapport aux greffes de multiplication: il est préférable de faire une autogreffe, ainsi on s’assure d’obtenir des feuilles identiques au reste de la ramure.

Pour pratiquer une autogreffe, il faut laisser tiger un rameau que l’on va ensuite orienter vers l’endroit où l’on veut une branche et greffer ce rameau sur son propre tronc ou sur une autre branche de ce même arbre. Il faut être attentif à placer un œil près du point de greffe, en aval de celui-ci. Le principe de greffe est toujours le même: mettre en contact les cambiums pour que les deux parties se soudent l’une à l’autre et qu’un chemin de sève se fasse. L’idéal est de greffer quand l’arbre est en activité pour une greffe par approche ou juste avant le débourrement pour une greffe par insertion. A l’automne suivant, la greffe devrait être complète et le sevrage possible ; si un doute persiste il faut attendre le printemps suivant pour sevrer.

Le sevrage peut s’effectuer en une fois s’il y a des signes évidents d’autonomie de partie greffée (le partie en aval de la greffe doit s’épaissir plus que l’amont), ou en deux fois si les signes ne sont pas francs: dans ce cas on rognera d’abord la moitié inférieure du greffon (en épaisseur), en amont du point de greffe.

autogreffe

-Déplacer une branche-

Un autre moyen de gérer la position des branches dans arbre est de les déplacer… Cette technique a moins d’intérêts aux vues de la préparation importante qu’elle demande, mais permet de conserver une branche déjà travaillée qui serait mal placée.

Pour se faire il faut d’abord greffer un plant à la base de la branche à déplacer pour qu’elle puisse survivre une fois séparée de l’arbre. L’année suivante on sèvre la dite branche en conservant un chicot suffisant pour le regreffer à une autre position. Quand cette deuxième greffe est prise, on pourra sevrer la première greffe.

greffe branche

 -Sy.Lo.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *