Création d’un Pin noir depuis le semis

culture, Eric Schrader, traduction d'articles étrangers

[Traduction d’un article d’Éric Schrader, publié sur son blog en 2014. Traduit et diffusé avec son aimable autorisation.]

de la graine au bonsai

[Ndt: bien que cet article soit basé sur la culture d’un pin noir du japon (pinus thunbergii) il aussi est applicable à nos espèces autochtones à croissance forte.]

lire la suite

Phytostimulants et autres biostimulants

articles francophones, culture

« Les biostimulants sont définis par ce qu’ils font plus que par ce qu’ils sont »  Zhang et Schmidt (1997)

On trouve depuis quelques années maintenant toutes sortes de nouveaux intrants agricoles, et le secteur du bonsaï n’échappe pas à cette recrudescence : stimulateurs de croissance, revitalisants, régénérateurs, tonifiants ou encore activateurs de défense… Quand on lit les promesses affichées sur les étiquettes, on a souvent l’impression d’être dans une publicité pour shampoing: « des plantes plus fortes, moins cassantes, des couleurs plus intenses, etc… ».

Plutôt que d’agir directement sur un facteur extérieur, ces produits sont censés booster les défenses naturelles, permettre à la plante de s’adapter plus facilement aux conditions extérieures et de mieux supporter les agressions. Tout ça à base d’extraits naturels et de marketing bio, bien entendu. Si le mode d’action de ces produits repose sur la stimulation de processus biologiques (du sol ou de la plante), il faut bien comprendre qu’ils ne substitueront jamais une bonne culture. Tout au mieux ce sont des compléments, mais en aucun cas des produits miracles ou des alternatives possibles à une culture maîtrisée.

tonus V superthrive HB101

lire la suite

Pleine terre

culture

L’arboriculture hors-sol n’interdit pas de cultiver ses arbres en pleine terre pour un temps donné. Ce passage en terre est même recommandé, et s’effectue préférentiellement dans la jeunesse de l’arbre afin d’obtenir un arbre mature plus rapidement qu’en culture 100% hors-sol. Cette pratique va favoriser le grossissement du tronc ; elle est donc idéale pour des boutures ou des jeunes plants. De plus une bonne préparation permet le placement des racines et facilite la future mise en pot.

Cette étape est aussi conseillée pour des arbres plus avancés, ou des plants de pépinières, afin d’améliorer la conicité du tronc, de travailler les branches maîtresses ou rectifier le mouvement du tronc en repartant sur ses bases grâce à des techniques de formation comme la taille de niveaux (la cicatrisation des grosses coupes n’en sera que plus rapide).

Le passage en pleine terre ne consiste pas à planter l’arbre dans son jardin pour revenir quelques années plus tard voir son évolution. C’est un moment qui se prépare, et une fois l’arbre en terre il faudra le surveiller et lui apporter des soins aussi régulièrement qu’en pot, le fertiliser de façon adapté (à moins d’être certains d’avoir un sol très fertile) et l’arroser. C’est une étape dans une culture contrôlée. lire la suite

Hivernage

culture

focon

A l’automne, les arbres préparent l’arrivée de l’hiver. Ils fortifient leurs pousses et les caduques perdent leurs feuilles pour réduire l’évaporation.

L’hiver, avec la diminution des températures, les arbres entrent en dormance. C’est une étape importante à respecter, y compris dans une culture hors-sol. Il ne faut donc pas les sur-protéger, ni les placer à l’intérieur ou en serre chauffée car cela risque de les sortir de leur dormance et de précipiter le débourrage. Dès qu’il fera de nouveau plus froid, les arbres n’auraient plus leurs protections naturelles et les bourgeons seraient en danger. Il faudra donc ouvrir la serre pendant les jours ensoleillés car la température à l’intérieur va vite monter.

Dans la nature les arbres sont capables de supporter des températures négatives. Si la partie aérienne peut subir les gelées sans crainte, les racines sont à l’abris grâce à la protection offerte par le sol. Les basses températures ne sont donc pas un problème tant que les racines sont protégées. C’est pourquoi il est possible de laisser les arbres en pot dehors toute l’année, avec un minimum de précaution l’hiver. lire la suite

Emplacement

culture

-Intérieur ou extérieur ?-

Pour garder un arbre en bonne santé dans une culture hors-sol, il faut impérativement subvenir à ses besoins en lumière, température, eau, air, et assurer ses cycles saisonniers.

L’intérieur d’une habitation est impropre à la survie d’un arbre, quel qu’il soit. C’est un environnement sec, surchauffé en hiver et mal éclairé par la lumière naturelle. Un arbre placé en intérieur, même sur un rebord de fenêtre, n’a aucun avenir : il poussera lentement et, à long terme, ne survivra pas à ces conditions. lire la suite