9 choses à savoir sur la taille d’été des chandelles

Eric Schrader, Esthétique, traduction d'articles étrangers

[Traduction d’un article d’Éric Schrader, publié sur son blog en 2016. Traduit et diffusé avec son aimable autorisation.]

méthode des chicots

[Cet article aborde les principes de la taille des chandelles de fin du printemps sur le pin noir (pinus thumbergii), mais cette technique est utilisable sur tous les pins polycycliques – pinus halepensis, pinus pinaster – et sur les pins monocycliques forts – pinus sylvestris, pinus uncinata…]

lire la suite

Techniques de ramification par Sergio Martinez

Esthétique, Sergio Martinez, traduction d'articles étrangers

[Traduction d’un article de Sergio Martinez, publié sur son blog en 2013. Traduit et diffusé avec son aimable autorisation.]

J’ai voulu écrire un article sur la ramification. Un livre entier pourrait assurément être écrit sur le sujet, et rien de ce qui sera décrit dans ces lignes n’est irréfutable, car il y a autant de théories et de pratiques que de « maîtres ». Ceci étant dit, je ne prétends pas défendre ici la meilleure technique, mais si je peux expliquer quelques concepts clés pour choisir la bonne technique à utiliser en fonction de l’arbre que nous travaillons.

Je vais tout d’abord citer ce que John Yoshio NAKA disait à propos de la ramification : « Si les racines sont les fondations et que le tronc est le corps de la construction, les branches définissent la silhouette et la forme de l’arbre. La disposition des branches ou EDA-BURI, détermine la beauté et la qualité d’un bonsaï…, les branches sont comme les vêtements d’un homme ».

Tailler, ligaturer, pincer et défolier sont les outils que nous utilisons pour arriver à nos fins. lire la suite

Principes de création par Robert Steven

Esthétique, Robert Steven, traduction d'articles étrangers

La nature est un chef-d’œuvre créée par l’art et la science…

[Traduction d’un article de Robert Steven, révisé et publié sur les sites de l’American Bonsaï Society et The Art of Bonsaï en 2008. Traduit et diffusé avec son aimable autorisation]

J’ai été beaucoup inspiré par le livre « Pensez comme Léonard de Vinci » de Michael J. Gelb. Cet ouvrage décrit les sept principes « de Vinciens » : curiosita, domostrazione, sensazione, sfumato, arte/scienza, corporalita et connesione. Le principe le plus intéressant de tous est selon moi arte/scienza : le développement de l’équilibre entre science et art, logique et imagination, est un concept qui nécessite d’utiliser toutes ses ressources cognitives. Il peut être utilisé dans la vie de tous les jours, y compris dans la création du bonsaï, afin de lier le sens artistique aux faits scientifiques. lire la suite

Le style Naturaliste par Walter Pall

Esthétique, traduction d'articles étrangers, Walter Pall

Le style naturaliste en bonsaï – art ou foutaise ?

[Traduction d’un article de Walter Pall publié sur son blog en 2010. Traduit et publié avec son aimable autorisation]

Les arbres naturalistes font partis des bonsaïs les plus incompris à ma connaissance. L’amateur de bonsaï lambda a appris, via différentes sources, ce qui faisait un bon bonsaï. Il connait toutes les règles et  s’en sert pour critiquer un bonsaï en fonction de la façon dont elles sont appliquées ou pas. Avec cette attitude, un bonsaï naturaliste est couramment perçu comme une simple matière première (ndt : un pré-bonsaï). Dans de nombreux cas, il apparaît même comme  une matière première pauvre, parce que la majorité des arbres ne se prêtent pas bien aux règles « admises » du bonsaï.

Depuis quelques années, le sujet du bonsaï « naturaliste » est abordé sur la scène du bonsaï, spécialement sur internet. Chaque fois qu’il apparaît, les forums s’animent. Le sujet a tendance à polariser l’attention. C’est en quelques sortes l’antithèse du design abstrait moderne, mais ce ne peut être la seule cause de tant de désaccords. Souvent les discussions finissent par des attaques personnelles, rappelant celles sur la politique ou la religion. Une des raisons est que ce concept n’est simplement pas compris par beaucoup d’amateurs; une autre raison étant qu’il est perçu comme une pseudo-religion. On peut être catholique ou juif, mais pas les deux ; on peut être de droite ou de gauche, mais pas les deux. Certains peuvent très bien faire du style naturaliste et en parallèle faire du traditionnel. Mais la plupart des amateurs ne le comprend globalement pas encore. lire la suite

Bois Mort

Esthétique

On dit souvent qu’un bois mort reflète l’histoire d’un arbre et exprime son vécu. Tout comme le mouvement du tronc et la façon dont l’arbre s’est développé, chaque blessures et chaque parties mortes, qu’elles soient arrachées, foudroyées, séchées par le vent, creusées par des insectes, broutées par des animaux, pourries par la pluie, etc.,  sont des traumatismes qui ont une raison d’être. Les arbres prélevés dans un environnement difficile possèdent souvent des bois morts qu’il faudra mettre en valeur, mais il est également possible de créer entièrement un bois mort sur un arbre. Il ne faut pas tomber dans la facilité et créer un bois mort sans que cela soit cohérent avec le caractère de l’arbre.

On distingue plusieurs types de bois morts, du simple écorçage au tronc creux, des trous de hibou ou traversants, des branches mortes, etc. Si l’on veut respecter l’esprit de chaque espèce et ce que l’on retrouve dans la nature, il ne faut pas faire n’importe quel type de bois mort selon l’espèce travaillée et le style de l’arbre. Pour obtenir un résultat crédible, il faut: lire la suite