Greffe par placage

greffe

greffe-par-placage

La greffe par placage est également appelée greffe latérale. Cette dernière est considérée comme faisant partie des types de greffe les plus simples. Elle est surtout pratiquée sur les arbres à écorce épaisse.

– Détachez un carré d’écorce avec un peu de bois et un bourgeon au milieu;
– Creusez un carré aux dimensions identiques sur le porte-greffe;
– Installez le greffon en faisant coïncider au maximum les cambium;
– Ligaturer et mastiquer l’ensemble. lire la suite

Greffe en fente

greffe

greffe-en-fente

La greffe en fente est une technique de greffe facile à pratiquer. On l’applique surtout pour faire des greffages sur des banches principales en utilisant des porte-greffes de faible diamètre (1 à 3 cm). Elle se fait de préférence, soit au débourrement, soit à la fin de l’été suivant l’espèce.

– Couper le porte-greffe horizontalement et le fendre sur 5cm de profondeur;
– Sélectionner des greffons de 10 cm environs et portant chacun 3 bourgeons;
– Tailler les scions en biseau sur une longueur de 5 cm;
– Introduire les greffons dans la fente en faisant coïncider les cambium;
– Ligaturer solidement et mastiquer l’ensemble.

 

Greffe en écusson

greffe

 

greffe-en-ecusson

La greffe en écusson est, avec la greffe anglaise compliquée, la plus utilisée des techniques de greffe. Elle est particulièrement conseillée pour les arbres à fruits à noyaux car l’aubier est plus fragile et supporte mal les autres greffes.

La greffe en écusson consiste à faire une entaille en forme de T sur le porte-greffe puis à y insérer un greffon. L’arbre sur lequel on prélève l’écusson et l’arbre servant de porte-greffe doivent tous deux être bien arrosés les jours précédant la greffe, afin d’être bien « en sève » pour que les écorces puissent se détacher facilement. Une fois le bourgeon inséré dans l’entaille, la partie supérieure de l’écusson doit buter précisément sur la barre du T de l’ouverture afin que la sève puisse circuler entre les deux éléments. Ensuite, il faut ligaturer en commençant par le haut, avec un ruban à greffer ou du raphia en laissant juste dépasser le bourgeon et son pétiole.

Ce type de greffe peut être fait à deux périodes de l’année:
– Soit au début du printemps, on dit alors que c’est une greffe « à œil poussant » car le rameau se développera immédiatement;
– Soit à la fin de l’été, c’est une greffe « à œil dormant » car le rameau ne se développera qu’au printemps suivant.

En résumé:

– Prélever, sur un rameau de l’année, « un écusson » (plat en haut et pointu en bas) portant un bourgeon bien développé en son centre. Pour être bien placé, le bourgeon doit se trouver au moins 2 cm sous l’entaille transversale et doit pointer vers le haut. Manipuler le greffon par le pétiole pour éviter de toucher avec les doigts la partie le cambium du greffon, ce qui pourrait provoquer une infection et ferait échouer la greffe;
– Pratiquer une incision en T sans abîmer les tissus sous l’écorce;
– Soulever les bords pour y introduire l’écusson;
– Ligaturer solidement l’ensemble sans mastiquer.

La soudure se produit dans les deux à trois semaines suivant l’opération et la chute du pétiole à ce moment-là est un signe de réussite.

Au début du printemps suivant l’opération, on peut couper le porte-greffe juste au-dessus du point de greffe pour que toute la sève disponible soit allouée au greffon.

Greffe en couronne

greffe

greffe-en-couronne

La greffe en couronne s’applique sur toutes les espèces dont l’écorce est souple et facile à travailler.
Le nombre des greffons variera selon le diamètre du porte-greffe.

– Tailler les greffons comme indiqué sur l’image;
– Couper le porte-greffe horizontalement puis réaliser une entaille sur l’écorce suivant la longueur du biseau des greffons;
– Insérer les greffons sous l’écorce de sorte à ce que les cambium se touchent;
– Ligaturer solidement et mastiquer l’ensemble.

Greffe anglaise

greffe

Greffe anglaise principe

Cette greffe est très solide et s’emploie chaque fois que le greffon et le porte-greffe sont de même diamètre (1cm environ). Le greffon et le porte-greffe sont taillés l’un et l’autre en biais allongé de façon à avoir une coupe longue d’environ deux à trois fois le diamètre du greffon. Le scion sera coupé en biais juste derrière un œil en laissant un peu d’espace en dessous pour pouvoir ligaturer la greffe. L’œil ainsi positionné juste au-dessus du point de greffe jouera un rôle de tire-sève. lire la suite