Tout savoir sur les Chênes Autochtones

articles francophones, espèces

-PROPHYLAXIE-

Maladies cryptogamiques: Les chênes sont particulièrement sensibles à l’oïdium, qui apparaît sur leurs jeunes feuilles au début du printemps ou sur les feuilles matures plus tard dans la saison. Ce champignon n’est pas très dangereux en soit pour un chêne vigoureux mais sa propagation va perturber la photosynthèse et le départ de la saison de croissance. Plus il se déclenche tard dans la saison et moins il aura d’impact négatif sur l’arbre. Un traitement préventif avec un composé soufré à la fin de l’automne et au début du printemps suffit généralement à éviter la maladie. Les autres maladies qui infestent le plus souvent les chênes sont  l’Anthracnose du chêne et le Phytophthora.
Plusieurs champignons lignivores ou saprophytes colonisent souvent le pied des chênes en forêt et il serait néfaste d’ensemencer un substrat avec un mycélium provenant de ces champignons; il est donc nécessaire de savoir les reconnaître (comme l’armillaire, le collybie à pied en fuseau, le ganoderme,…).
Les chênes sont aussi victimes de galles mais ces déformations sont développées suite à la piqûre d’insectes.

Parasites: Les parasites ennemis des chênes sont surtout des xylophages de la famille des scolytes pour la plupart, et qui colonisent les arbres du début à la fin du printemps. Il faut surveiller régulièrement le tronc pour voir s’il n’y a pas de sciure ou d’entrée de galerie, révélatrices d’insectes creusant le bois. Les chênes sont aussi la victime préférée d’une chenille de lepidoptère (petit papillon verdâtre), appelée tordeuse du chêne, qui va se nourrir des feuilles.

Ceux que l’on rencontre le plus souvent sur un chêne sont: Agriles / Bombyx (cul brun, disparate, à livrée) / Bupreste des branches / Capricornes / Cossus / Géométrides (cheimatobie, hibernie…) / Hannetons commun et forestier / Orcheste du chêne / Processionnaire du chêne / Scolytes sous-corticaux (scolyte intriqué…) / Scolytes xylophages (Xyloterus sp., Xyleborus sp., Platype du chêne ) / Tordeuses / Zeuzère…

Autres: L’écorce des chênes est souvent colonisée par des lichens. S’ils peuvent modifier l’esthétique de l’arbre il ne sont pas du tout dangereux pour un arbre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *