L’eau de saule

Multiplication

L’eau de saule est une macération de rameaux de saule qui permet, comme l’auxine, de faciliter le bouturage et le marcottage des végétaux. L’eau de saule va ralentir le processus de cicatrisation grâce à l’acide salicylique qu’elle contient et donner plus de temps à la rhizogenèse (développement et formation des racines).

Il faut écraser de gros rameaux de saule (3cm de diamètre) et de les faire tremper pendant au moins 48 heures dans de l’eau (un mois est idéal). Toutes les variétés de saule conviennent. Il suffit ensuite d’enduire les boutures ou marcottes avec le gel que l’on récupère.

A défaut de saule, il est possible de faire une préparation à base d’aspirine (l’acide acétylsalicylique est un dérivé issu de l’écorce du saule) mélangée à de l’eau à raison de 1g pour 10 litres d’eau. Cette préparation utilisée en arrosage favorisera l’enracinement des boutures.

L’acide salicylique freine le processus de cicatrisation en inhibant l’acide abscissique que l’arbre libère en cas de stress. La fermeture de la blessure causée par la taille de la bouture ou à l’écorçage d’une marcotte sera donc ralentie au profit de l’émergence de nouvelles racines.

L’eau de saule permet de faciliter l’enracinement d’une bouture ou d’une marcotte à condition qu’elles sont correctement réalisés.

-Sy.Lo.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *