Ebourgeonnage

Entretien

La meilleure taille est celle que l’on ne pratique pas, ainsi l’arbre n’a pas à cicatriser et n’a pas non plus dépensé d’énergie dans des rameaux inutiles. Pour éviter les tailles inutiles le mieux est de pratiquer un ébourgeonnement, tout simplement. On supprime donc les futures pousses indésirables avant qu’elles se développent et par la même, l’énergie est concentrée dans le reste de l’arbre, qui poussera donc plus fort. C’est pourquoi il faut être raisonné et que la suppression d’un bourgeon doit être réfléchie afin d’équilibrer la future pousse de l’arbre.

Pour se faire il faut retirer à la main les bourgeons mal orientés, ceux qui font doublon et les départs de végétation inutiles. Cette technique se pratique l’hiver, quand l’arbre est au repos et avant le débourrement.

Il existe plusieurs types de bourgeon mais il est essentiellement bon de savoir différencier trois types de bourgeon: ceux à fleurs, ceux à bois et les dards.

  • Le bourgeon à fleur se développera en fleurs/fruits. Il est souvent plus rond et gros que le bourgeon à bois. Il va gonfler au cours de l’hiver;
  • le bourgeon à bois formera des rameaux et des feuilles. Il est souvent plus ovale que le bourgeon à fleur
  • Les dards sont des bourgeons qui ne sont pas encore définis: ils sont courts et pointus. S’ils reçoivent peu de sève brute ils donneront des fleurs, sinon ils se développeront en brindille; soit en brindille couronnée (à fleurs) si l’afflux de sève est modéré, soit en brindilles à bois si l’afflux de sève est fort.

types_bourgeons

-Sy.Lo.-

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *