Facteur limitant

phytobiologie

-L’élément important de la fertilisation équilibrée-

L’eau est le premier facteur limitant de la physiologie des plantes. Son rôle essentiel dans le métabolisme détermine entre autre le potentiel de croissance de la plante. D’autre part l’eau véhicule vers les racines les éléments minéraux en solution et permet leur absorption, c’est pourquoi on parle d’absorption hydro-minérale des éléments nutritfs: sans eau dans le sol, pas de nutrition végétale possible.

Un élément nutritif présent en trop faible quantité par rapport aux besoins de la plante devient aussi facteur limitant de la croissance de la plante. Dans les cas extrêmes, des symptômes visuels de carence peuvent apparaître.

Une plante en pleine croissance va proportionnellement consommer plus d’azote que d’autres nutriments. Ce besoin important fait de l’azote le principal facteur limitant de croissance parmi tous les éléments nutritifs.

Ce fait nous permet d’avoir un schéma de fertilisation simple pour contrôler la croissance des plantes: il suffit de fertiliser avec un engrais équilibré, ce qui assurera que tous éléments nutritifs dont à besoins la plante sont à disposition des racines et en abaissant ou en augmentant l’apport d’azote on va ralentir ou optimiser la croissance de la plante.

Pour comprendre comment fonctionne les facteurs limitants décrit par la loi de Liebig, on l’illustre souvent avec un tonneau ouvert. Chaque planche du tonneau correspond à un élément nutritif dons la plante à besoin, et le niveau de l’eau représente leur concentration dans le sol. Si on fertilise avec un engrais équilibré, cela revient à remplir le tonneau avec de l’eau et son niveau correspond alors au potentiel de croissance de la plante.

La hauteur de remplissage/fertilisation sur laquelle on va jouer est l’azote car en terme de fertilisation équilibrée, si le niveau d’azote est suffisant tous les autres éléments nutritifs seront également suffisamment disponibles (en plus d’être aussi un élément très soluble et donc lessivé facilement à chaque arrosage et de ne pas être assimilable en l’état -il doit subir un processus de transformation dans le sol- ce qui le rend forcément moins disponible dans le substrat). Le tonneau ne se remplira donc qu’à hauteur de cette planche: si on ajoute plus d’azote, la croissance de l’arbre peut augmenter jusqu’à son maximum possible, en revanche si on réduit la disponibilité de l’azote, la croissance de l’arbre sera rapidement limitée.

Ce principe nous permet aussi d’appréhender la fertilisation  même si on n’utilise pas un engrais équilibré. Comme la croissance est limité par l’azote et que c’est l’élément le plus consommé, l’apport d’un autre élément en plus grande quantité, par exemple le phosphore en utilisant un engrais 5-10-5, revient à augmenter la hauteur de la planche de notre tonneau qui lui correspond mais sans augmenter celle de l’azote. Ça n’aura donc aucune influence sur la croissance de la plante…

Alors que limiter l’apport global en engrais lors d’une période précise diminue la disponibilité en azote et limite la croissance aérienne de notre arbre (par exemple en diminuant le dosage  ou en passant d’un engrais 10-10-10 à un 5-5-5). Cette diminution nous permet d’avoir des feuilles et des entre-nœuds plus petits en période de végétative, en plus de stimuler la pousse racinaire s’il n’y pas de carence en éléments nutritifs et d’activer certains mécanismes de défense contre les pathogènes.

Ainsi pour gérer la croissance des arbres en culture hors-sol, on peut contrôler les apports d’azote selon la saison et les phases de culture des plantes, pour peu que tous les autres éléments nutritifs soient suffisamment disponible grâce à des apports réguliers. C’est ce que nous permet facilement une fertilisation avec un engrais équilibré.

Il en va de même pour chaque processus physiologique végétal qui ont leur propre facteur limitant (l’azote est surtout celui de la croissance).

tonneau-liebig

-Sy.Lo.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *