Greffe en écusson

greffe

 

greffe-en-ecusson

La greffe en écusson est, avec la greffe anglaise compliquée, la plus utilisée des techniques de greffe. Elle est particulièrement conseillée pour les arbres à fruits à noyaux car l’aubier est plus fragile et supporte mal les autres greffes.

La greffe en écusson consiste à faire une entaille en forme de T sur le porte-greffe puis à y insérer un greffon. L’arbre sur lequel on prélève l’écusson et l’arbre servant de porte-greffe doivent tous deux être bien arrosés les jours précédant la greffe, afin d’être bien « en sève » pour que les écorces puissent se détacher facilement. Une fois le bourgeon inséré dans l’entaille, la partie supérieure de l’écusson doit buter précisément sur la barre du T de l’ouverture afin que la sève puisse circuler entre les deux éléments. Ensuite, il faut ligaturer en commençant par le haut, avec un ruban à greffer ou du raphia en laissant juste dépasser le bourgeon et son pétiole.

Ce type de greffe peut être fait à deux périodes de l’année:
– Soit au début du printemps, on dit alors que c’est une greffe « à œil poussant » car le rameau se développera immédiatement;
– Soit à la fin de l’été, c’est une greffe « à œil dormant » car le rameau ne se développera qu’au printemps suivant.

En résumé:

– Prélever, sur un rameau de l’année, « un écusson » (plat en haut et pointu en bas) portant un bourgeon bien développé en son centre. Pour être bien placé, le bourgeon doit se trouver au moins 2 cm sous l’entaille transversale et doit pointer vers le haut. Manipuler le greffon par le pétiole pour éviter de toucher avec les doigts la partie le cambium du greffon, ce qui pourrait provoquer une infection et ferait échouer la greffe;
– Pratiquer une incision en T sans abîmer les tissus sous l’écorce;
– Soulever les bords pour y introduire l’écusson;
– Ligaturer solidement l’ensemble sans mastiquer.

La soudure se produit dans les deux à trois semaines suivant l’opération et la chute du pétiole à ce moment-là est un signe de réussite.

Au début du printemps suivant l’opération, on peut couper le porte-greffe juste au-dessus du point de greffe pour que toute la sève disponible soit allouée au greffon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *