Mastics

Entretien

L’objectif d’un mastic est double: maintenir un milieu favorable à la différenciation cellulaire responsable de la formation de nouveaux tissus au niveau de la plaie et protéger les tissus vivants des agressions extérieures (principalement contre les parasites/insectes). Les mastics de jardinerie rentrent dans deux catégories : mastic à greffer ou mastic à cicatriser. La plupart ne servent qu’à protéger les plaies des intempéries et des insectes et sont de mauvais aidants pour une cicatrisation rapide, de plus ils sont très collants, sèchent, se craquellent, s’enlèvent difficilement en cas de besoin de contrôler la plaie, et peuvent même noircir l’écorce.

Les mastics les plus efficaces sont ceux que l’on trouve dans les boutiques spécialisées en bonsaï. Ils sont vendus sous forme de pâte ou de gel et gardent une certaine souplesse sur le long terme pour accompagner la croissance du cal sans lui faire barrage. Il suffit de bien l’appliquer de façon à recouvrir entièrement les bord d’une plaie avec une fine couche, sans faire de poches d’air/eau.

Un mastic doit être remplacé à chaque saison pour vérifier l’état de la plaie et réactiver le cal si nécessaire.

Il faut savoir que les fructifications de champignons et les bactéries sont tout à fait capables de traverser les mastics, c’est pourquoi on recommande l’utilisation de mastics anti-fongiques et anti-bactériens, sous peine de créer un milieu plus favorable au développement des agents pathogènes qu’à la fermeture de la plaie!

Protection supplémentaire: Comme la différenciation cellulaire responsable de la création de nouveaux tissus s’opère mieux dans le noir (certaine hormones impliquées sont dégradées à la lumière), il est possible de recouvrir le mastic d’aluminium ménager ou d’un morceau de couverture de survie, avec l’avantage supplémentaire de réfléchir les rayonnements solaires responsables d’une trop grande montée en chaleur et de l’assèchement du cambium. En plus, l’aluminium étant imperméable aux spores de champignons et aux micro-organismes pathogènes, le milieu crée ainsi sera très favorable à l’avancée du cal de recouvrement.

Les bandes à greffer sont aussi utilisées par certains pour favoriser un recouvrement des plaies à plat mais il ne faut pas perdre de vue que les conditions créées sous la bande seront propices aux développement d’agents pathogènes (bactéries et champignons) et il faut réserver ce traitement à un arbre sain, très vigoureux et qui ne présente aucun signe de maladie (et en travaillant uniquement avec des outils de coupe désinfectés avant tout travail sur l’arbre).


Mastic cicatrisant à la propolis

Fabriquer un mastic anti-fongique et anti-bactérien n’est pas très compliqué ; et les sylviculteurs n’ont pas attendu la commercialisation des mastics pour en utiliser. Parmi les différentes recettes que l’on trouve, en voici une, remise au goûts du jour, qui a fait ses preuves dans nos vergers depuis bien longtemps: Il faut dissoudre de la propolis brute (qui possède des propriétés anti-fongiques et anti-infectieuses) dans de l’alcool éthylique/modifié/ménager, voir même dans de l’eau de vie, à part égale. Bien remuer le tout puis laisser macérer 8 à 10 jours dans un un récipient hermétique à l’abri de la lumière. Chaque jour, il faut de nouveau remuer la préparation. Une fois que la propolis est dissoute il est nécessaire de filtrer le mélange.

Il est possible de chauffer la propolis au bain marie plutôt que de la dissoudre dans de l’alcool mais en plus d’accentuer la composante antiseptique de la pâte, ce mélange permet d’obtenir une teinture-mère qui rend imputrescible le bois traité avec (et le jaunit légèrement aussi).

Ensuite il suffit d’ajouter de la vaseline jusqu’à obtention de la texture souhaitée (la vaseline est bactéricide et sa propriété à l’étanchéité évitera le dessèchement du cal). Pour augmenter l’action anti-fongique on peut également rajouter à ce stade du charbon réduit en poussière.

Ce mastic se conserve d’une année sur l’autre dans un récipient hermétique et opaque.

-Sy.Lo.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *