Pliage

Esthétique

Les troncs matures, les branches de gros diamètre (>4cm) et certaines espèces dont le bois est très dur, sont difficiles à mettre en forme car une ligature ou un hauban risque de provoquer une cassure du bois. Pour leur mise en forme on applique alors une méthode particulière: le pliage avec attelle ou en fendant le bois.

Pour des mises en forme qui ne demandent pas un pliage très important, l’utilisation d’un tord-tronc est possible, en mouillant le tronc à plier et en le protégeant de raphia humide. Il suffit alors de positionner le tord-tronc puis de plier le tronc en serrant petit à petit.tord_tronc


-Pliage avec attelle-

Le principe consiste à protéger le tronc avec du raphia humide pour l’assouplir et le protéger, puis de solidifier le pliage avec une armature pour maintenir la mise en forme. Il se pratique plutôt à l’automne ou à l’hiver.

  1. Il faut au préalable mouiller abondamment le tronc avec de l’eau (tiède si possible);
  2. Protéger l’arbre avec du raphia imbibé d’eau, en l’entourant sur toute la longueur à plier;
  3. Placer deux attelles (ou plus en fonction du diamètre), en gros fil de cuivre de chaque côté du tronc ou à l’extérieur de la courbe à plier;
  4. Entourez l’ensemble (tronc + attelles) avec du ruban auto-vulcanisant ou une bande de caoutchouc (type chambre à air), bien serré;
  5. Plier le tronc progressivement en utilisant des haubans pour maintenir la position. Il faut être attentif aux signes de cassures et aux bruits de craquement. Pour les pliages très importants il vaut mieux étaler l’opération et le faire en plusieurs fois;
  6. Il faut ensuite laisser l’arbre en position 4 à 6 mois.

pliage attelles


-Pliage fendu-

Le principe est de fendre la branche en quatre avec une pince spéciale sur toute la longueur à plier. On applique ensuite du raphia humide + une protection isolante (type adhésif d’électricien ou bande de caoutchouc) bien serrée pour maintenir le tout et on ligature l’ensemble afin de faciliter le maintient du pliage. Il ne reste plus qu’a donner la forme voulue et laisser en place le temps de la cicatrisation. Cette technique se pratique à la fin de l’hiver / début du printemps pour que la cicatrisation se fasse correctement avec la pousse. Il est conseiller d’être deux pour la mettre en œuvre.

  1. Il faut en premier lieu fendre le bois en quatre sur toute l’épaisseur avec une pince à fendre;
  2. Enrouler le tronc de raphia humide. Le sens de pose du raphia est très important car  le pliage se fera en tournant le tronc sur lui même pour maintenir le contact à l’endroit des fentes. Le raphia doit donc être posé dans le même sens de torsion pour éviter qu’il ne se relâche et reste bien serré après la manipulation;
  3. Protéger avec du ruban isolant pour que l’eau ne vienne pas en contact du tronc fendu. Il doit englober entièrement le raphia;
  4. Ligaturer l’ensemble avec du gros fil ou placer des armatures comme expliqué précédemment;
  5. Plier le tronc en restant attentif aux signes de cassures et aux bruits de craquement. Maintenez la position à l’aide de haubans;
  6. Laisser l’arbre en position 4 à 6 mois en s’assurant que la cicatrisation soit faite avant de tout enlever.

fendre un tronc

-Pliage évidé-

Une autre technique pour plier une grosse section consiste à faire une saignée sur de la longueur à plier. Elle doit être suffisante pour permettre à une fraise électrique d’attendre le duramen. Ensuite il faut évider soigneusement l’intérieur du tronc ou de la branche avec un outil électrique type perceuse à main pour rendre le pliage plus facile. L’opération est délicate car il ne faut pas traverser de part en part et laisser une partie de l’aubier intact sur tout l’intérieur. Il est possible de placer une attelle directement à l’intérieur de la branche pour la consolider. Il faut protéger la zone à plier et la maintenir dans la position voulue toute une année. Cette technique se pratique à la fin de l’hiver / début du printemps pour que la cicatrisation se fasse correctement il faut au moins une saison de pleine croissance pour la cicatrisation, plus une saison de lignification pour solidifier l’ensemble.

  1. Faire une saignée sur toute la longueur à fendre avec un outil bien aiguisé et désinfecté;
  2. Creuser l’intérieur avec un outil électrique de petit calibre. Il faut être attentif à n’évider que le duramen de l’arbre, voir un peu d’aubier, et laisser intact tout le cambium sur le pourtour de la section. Plus le pliage sera important et plus il faudra évider l’arbre; pour un pliage plus léger il ne faudra pas enlever toute l’épaisseur du duramen. Pour une très longue section il est conseiller de remplir la cavité avec de la pâte à bois ou une résine durcissante pour solidifier l’ensemble;
  3. Enrouler de raphia humide toute la longueur de section à plier ;
  4. Protéger avec un ruban isolant pour que l’eau n’infiltre pas dans la partie creusée. Il doit englober entièrement le raphia;
  5. Ligaturer avec du gros fil ou placer des attelles comme expliqué précédemment;
  6. Il faut ensuite effectuer le pliage et laisser l’arbre en position à l’aide de haubans neuf mois à un an minimum en s’assurant que la cicatrisation soit solide avant de tout enlever.

pliage creusé

-Sy.Lo.-

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *