Semis

Multiplication

germination_graine

Cultiver un arbre dont on a planté la graine est très gratifiant mais aussi très long. Le semis permet de préparer rapidement les racines de l’arbre pour la vie en pot, en plus de pouvoir orienter la pousse du tronc au cour des années. Les semences se trouvant facilement, le choix de l’espèce est d’autant plus large.

Les semis sont possibles toutes l’année mais la meilleure période les faire est le printemps, après les dernières gelées. En respectant ainsi le cycle naturel, les jeunes plants auront le temps de se préparer à faire face à leur premier hiver.

Selon l’espèce, certaines graines ont besoin d’une stratification préalable pour lever leur dormance. Dans ce cas il vaut mieux préparer les semis dès l’automne pour une levée au printemps.

La germination dépend de quatre facteurs qu’il faut prendre en compte :

  1. la qualité de la graine qui doit être récoltée à la bonne période (et correctement conservée);
  2. le support de culture utilisé;
  3. le maintient d’une bonne humidité ambiante;
  4. les températures au moment de la germination (stables, sans gelée ni sécheresse);

Pour un départ vigoureux, il est préférable de semer les graines dans un substrat léger qui permettra aux racines de se développer facilement: le sable grossier de rivière, la perlite et la vermiculite sont idéaux, on peut également rajouter 50% de tourbe dans le substrat.

Suivant l’espèce les graines doivent être recouvertes légèrement de substrat, ou déposées simplement dessus.

Le substrat doit être humidifier sans noyer les graines, et il faut conserver une hygrométrie élevée jusqu’à la levée des graines. Il est possible de couvrir le contenant avec du film plastique transparent pour maintenir l’humidité et garder un œil dans le pot.

Les graines vont d’abord développer leur radicule, qui deviendra la racine principale et ensuite seulement sortir de terre. Quand les premières feuilles seront formées, il sera possible de fertiliser en utilisant un engrais avec un faible dosage N-P-K.

Les jeunes plants devront avoir un emplacement protégé du vent et du soleil.

Après un an de culture, il faut les rempoter dans un pot de culture large, en raccourcissant la racine pivot et en étalant les racines à l’horizontal. Après trois ans de culture, quand les plants auront bien poussés et seront vigoureux, on pourra les mettre en pleine terre pour commencer leur formation et favoriser leur épaississement.

Faire des semis pour multiplier un cultivar n’est pas recommandé car seule la greffe et la bouture donneront assurément une plante aux caractéristiques génétiques identiques au cultivar.

-Sy.Lo.-

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *