Taille d’entretien des feuillus

Entretien

Il est important de régulièrement tailler les zones de croissance forte d’un arbre mature pour encourager le bourgeonnement à l’intérieur de la ramure, ramifier les branches et densifier le feuillage. Cela doit être fait tout au long de la période végétative, après la floraison.

-Taille des feuillus-

Pour ce faire, il faut tailler les branches fortes qui déforme la silhouette du houppier et supprimer les entre-nœuds trop longs. Il ne faut pas perdre de vue que les rameaux taillés vont réagir et continuer à pousser, c’est pourquoi il faut savoir comment tailler pour orienter la repousse. On taille généralement à 1, 2 ou 3 yeux quand le rameau atteint 8 feuilles ou 6 paires (un œil représentant un bourgeon) pour donner le temps à l’arbre de faire des réserves.

taille_feuilles

Il vaut mieux toujours tailler de sorte que le dernier bourgeon conservé soit situé au-dessous de la branche (ou sur les cotés) plutôt que dessus, car lors de la repousse la courbure sera plus esthétique que la repousse verticale d’un bourgeon situé dessus. Faire l’inverse sur un arbre au port pleureur et tailler en conservant un bourgeon supérieur.

repousse

Il faut être minutieux dans la façon de tailler un rameau. Ne pas tailler trop près, ni trop loin d’un œil, et la coupe ne doit pas descendre vers le bourgeon:

comment-tailler

-Bourgeonnement arrière & ramification-

Pour provoquer un bourgeonnement en arrière sur une branche de feuillu il faut tailler l’extrémité du rameau, puis tailler chaque feuille à l’extrémité du pétiole à l’exception des deux feuilles terminales que l’on conserve comme tire-sève. Il suffit de procéder de même sur les nouveaux rameaux qui vont pousser pour faire ramifier l’arbre. Voir cet article sur la façon de ramifier un feuillu.

bourgeonnement arrière

-Défoliation-

Un effeuillage peut être partiel ou total, et consiste à couper l’extrémité du pétiole des feuilles. La défoliation est faite soit  pour diminuer la croissance d’une branche trop forte sur un arbre en formation, soit pour réduire la taille des feuilles sur un arbre mature. Pour ne pas endommager les bourgeons, il vaut mieux couper au ciseaux plutôt qu’arracher les feuilles à la main. Une fois l’arbre défolié, les bourgeons latents donneront des feuilles plus petites. Lors de l’effeuillage, les bourgeons terminaux doivent être pincés pour éviter qu’ils ne pompent toute l’énergie disponible et éviter de voir les entre-nœuds s’allonger en bout de branche. La défoliation se pratique fin du printemps/début d’été pour ne pas inhiber la pousse de l’arbre au printemps, ni l’empêcher de faire ses réserves en automne pour passer l’hiver sans encombre.

-Sy.Lo.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *